.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: It's our time to make a move :: Zone noire :: Le souterrain :: Observatoire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

{ Who cares when one more light goes out in the sky of a million stars ? } Kane & Siséra

avatar
Kane
Aberration
Age : 21
Occupation : Protecteur
Messages : 91
Habitant de la Citadelle depuis : 11/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Aoû - 4:31


A sky of a million stars
SISÉRA & KANE


I'd get lost in the nothingness inside of me, and I let it all out to find that I'm not the only person with these things in mind, but all the vacancy the words revealed is the only real thing that I've got left to feel just stuck, hollow and alone. And the fault is my own. I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long.
Il y a trois ans, Kane a perdu sa soeur jumelle. Ça a été véritablement dévastateur, même s’il s’efforce de ne jamais le montrer. Mais les gens savent, ils ne sont pas dupes ; les crises d’angoisse, par exemple, sont trop violentes pour passer inaperçues. Mais il n’est pas le seul à en avoir souffert, puisque Siséra n’a pas hésité à venir demander des explications et partir à la recherche de Lexa. La jeune femme sait où le trouver si jamais elle veut parler au brun alors qu’il se veut introuvable : l’observatoire. Il regarde les gens faire leur vie, le monde tourner dans ce lieu secret et qui semble lui apporter tant de réconfort. Cela le laisse pensif.

Kane, comme à son habitude depuis la disparition de sa moitié, tente de fuir sa réalité, tente d’éviter les questions de Siséra. S’il arrive toujours à se défiler, la blonde trouve toujours un moment pour revenir à la charge. Il sait pertinemment qu’il ne pourra pas éluder ces questions indéfiniment.


L’électrokinésiste a totalement abandonné l’espoir de la revoir. Finalement, c’est plus facile d’accepter qu’elle est morte plutôt que de se dire qu’elle souffre le martyr et que l’on abrégera pas ces souffrances tant que qu’elle aura son utilité. Puis une fois qu’elle aura rempli son rôle, on se débarrassera d’elle comme d’un vulgaire déchet. C’est ça, qui le ronge depuis des années. Et comme il n’a pas su se comporter en bon citoyen, le Gouvernement le lui fait payer chaque jour, et au lieu de l’enfoncer, de le jeter aux bras de la mort, ces mêmes personnes s’arrangent pour lui donner des opportunités de bien s’en sortir en tant qu’Aberration dans cette société injuste. Ou alors c’est juste que la vie lui sourit mais qu’il refuse de l’accepter. Et qu’il refuse de croire que quelque chose de bien peut lui arriver. Kane lève la tête, soudainement. Siséra lui parle et il n’est même pas en train d’écouter.

Un jour, Kane finit par admettre. Il avait lui aussi disparu pendant quelques temps, le temps de guérir de ses propres blessures. La blonde est tellement insistante que oui, il cède.

— J’ai foiré.

Un long silence s’en suit, pendant lequel le jeune homme, alors âgé de 19 ans, cherche ses mots.

— J’ai pris parti pour Vostania, mais un Contrôleur a dû me surprendre, et Lexa et moi, on a été puni pour ce que j’avais fait. Ils l’ont emmenée. On ne la verra plus.


Kane n’a pas prit de gants et le poids de ses propres mots l’ont frappé de plein fouet. La sensation de responsabilité l’écrase et alors les larmes coulent sur ses joues.

Maintenant, il est Protecteur. Mais pas de n’importe qui : il est le protecteur engagé par Aldebaran Keppler, chef du parti progressiste, défenseur des Aberrations, pour protéger son démon de fille, Astraé. Cela ne fait que quelques semaines qu’il travaille là-bas, mais il est déjà en train de péter une durite. On peut facilement dire qu’elle redonne vie à un garçon qui a perdu toutes ses couleurs et ses nuances, qui est presque devenu ennuyeux au possible et que pour rien au monde, on aurait eu envie de fréquenter. Sans se préoccuper de ce que la jeune femme vient de dire, Kane enchaîne sur le fil de sa propre pensée. Il sait que la blonde cherche toujours.

— Honnêtement Siséra, je pense que tu peux arrêter de chercher Lexa. On ne la retrouvera pas, et comme ça fait trois ans, je pense qu’on peut dire qu’elle est morte.

Il savait que ça allait provoquer le courroux de la pyromane, mais le jeune homme, lui, songe à peine à sortir la tête de l’eau et à avancer.

— Il faut que tu m’aides à la retrouver, parvient-t-il à prononcer entre de nombreux sanglots.

Evidemment, après cet évènement, Kane s’est retiré du mouvement et à arrêter d’agir contre le Gouvernement. En somme, il a fait tout ce qu’ils attendaient de lui. Un bon citoyen, autant qu’on peut le dire pour une Aberration. Peut-on le qualifier de lâche ? Mérite-t-il que l’on passe son chemin alors qu’il avait lui même failli y passer, que sa soeur lui a été enlevée ? Siséra est elle-même très engagée pour la cause des Aberrations, et voue une haine visible et sans pudeur envers les Humains.

Pour une fois qu’il met sa fierté de côté pour demander de l’aide. Ça sera la seule et unique fois.


Sa soeur lui manque, mais il a appris à vivre sans elle, et après trois ans, il semble prêt à essayer de passer à autre chose. Demain n’est pas le jour où on le verra rire aux éclats, mais il y a du progrès. Le soutien de la pyromane a peut-être eu un rôle important là-dedans. Six pieds sous terre, les tatouages apparaissent sur son corps au rythme où il reprend sa place. Si Kane a la tête hors de l’eau, il est encore au milieu de l’océan. Et l’impuissance a laissé place à la personne qu’il est aujourd’hui.
© FICHE CODEE PAR BESIDETHECROCODILE & PERSONNALISEE PAR CROWE


A SEVEN NATION ARMY
COULDN'T HOLD ME BACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siséra
Aberration
Occupation : Destructrice de Détrituts
Messages : 90
Habitant de la Citadelle depuis : 27/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Aoû - 15:37
Who cares when one more light goes out in the sky of a million stars ?
Kane & Siséra

Cette vie ne pourrait durer éternellement ainsi, même si je devais faire sacrifice de la mienne pour le bien des autres, je le ferais, mais encore fallait-il que je sois certaines que les choses changent de façon durables, alors doucement mais sûrement, les pions se plaçaient sur l'échiquier, et les derniers événements allaient faire en sorte que des coups allaient se faire, clairement. Il allait falloir jouer au plus malin, à celui qui sait mieux faire que les autres, à celui qui arrivera à faire échec et math, mais rien ne se ferait facilement, tout allait être d'une grande complexité, et pour le moment, je ne pouvais rien faire concrètement, même si je n'étais pas celle avec le Quotient le plus défavorable évidemment, il y a pire que moi, mais cela, c'est parce que je joue avec les limites de l'acceptable, je fais quand même partie des plus nuisibles parmi les nuisibles, je ne suis plus une petite déviante, je suis une véritable aberration. Je n'ai jamais choisi ce statut cependant, je le subis depuis ma naissance, et nous sommes nombreux à subir cela, c'est une grande injustice, tout cela parce que nous possédons des capacités que les simples humains jalouses. Personne ne sait ce qui a pu se passer dans les années 2500, il n'y a plus personne de cette époque pour vous raconter ce qui a pu se produire, personne, sauf peut être une aberration capable de voyager dans le temps, qui ne vieillit pas, qui se régénère, et encore, il faudrait que l'aberration soit née avant ces années là pour qu'elle puisse partager son expérience. Peut être que cette personne existe, peut être qu'elle n'est qu'un mythe, je ne sais pas, mais sans doute que si elle existe, elle pourrait changer de nombreuses choses, et ce n'est pas pour tout de suite, soyez en certains.

Depuis mon enfance, j'ai réussi à avoir des amis, mais rares sont les véritables amis là pour vous en cas de souffrances. Pourtant, la force des choses fait que l'on se soude dans les épreuves, c'est ce qui s'est passé avec Kane. Au départ, j'étais amie avec sa soeur jumelle, mais elle a disparu, sans laisser de traces, alors j'ai voulu comprendre, mais depuis tout ce temps, je n'ai pas pu comprendre, parce qu'il n'y a tout simplement rien à comprendre. Mon amie n'était plus là. Son frère en revanche l'était, mais à chaque fois que je voulais lui parler, il se défilait et il s'est défilé pendant un moment.

Elle venait de disparaître, mais il n'arrivait pas à faire front, alors que s'il avait réussi à affronter cette réalité, nous aurions eu plus de chances de la trouver. Où était-elle dans Niflheim ? Personne ne le savait, comme si elle n'avait jamais existé, comme si son existence avait été pour ainsi dire remise en cause. Mais tôt ou tard, il devra affronter cela, et je serais là pour l'aider. Mais il était dans le dénie le plus total. A deux nous aurions pu faire quelques choses, mais seule, j'étais plus limitée. Surtout qu'il savait des choses, il savait où elle avait disparue, mais moi je ne le savais pas. Puis finalement, il m'a dit le pourquoi du comment, il m'a dit, et ce jour là, j'ai versé une larme avec lui. Il avait fait une erreur, et il pensait que Lexa en avait payé les conséquences, mais étais-ce vraiment le cas ? Il n'y en avait aucune certitude, j'étais persuadée qu'elle n'était pas morte, qu'elle était là quelques parts, à l'abri de nos regards incertains, mais lui, il ne voulait pas chercher car intérieurement, il s'était déjà résigné, chose que je ne pourrais jamais faire, même dans plusieurs années.

J'ai cherchée, j'ai cru la trouver, plusieurs fois, mais ce n'était pas elle, ce n'était pas la soeur de Kane, ce n'était pas mon amie, mais bien quelqu'un d'autres lui ressemblant, parfois de loin, parfois même de près, mais ce n'était jamais elle. Pourtant, je reste persuadée qu'elle est là, qu'elle nous observe de loin, et que peut être un jour elle nous reviendra. L'idée qu'elle ne veuille pas nous revoir m'a déjà traversée l'esprit, peut être qu'elle en veut à Kane, mais moi ? Je ne lui ai rien fait, si ce n'est la chercher continuellement, jours après jours. Il m'est arrivé de trouver des traces de sa présence, mais pas d'elle, comme si elle s'amusait à jouer au Petit Poucet. C'est une histoire très sympa, que j'ai lu dans mon enfance, mais elle m'a suffisamment marquée pour que je ne l'oublie pas. C'est une histoire de l'ancien temps, une histoire que les humains ne connaissent même pas, parce que cela ne s'est pas passé à Niflheim mais dans un autre monde que personne ici n'a pu connaître. Mais en vérité, comme souvent Kane ne m'écoutait pas, puisqu'il me parlait une nouvelle fois de Lexa alors que je ne parlais pas d'elle, pas encore.

" Tu sais très bien que tu pourras me dire cela autant de fois que tu le voudras, mais pour moi, elle ne sera pas morte tant que je n'ai pas son corps inerte devant mes propres yeux. Je ne peux pas l'abandonner, c'est mon amie, c'est ta soeur, c'est ta jumelle, et je sais qu'au fond de toi le lien intrinsèque qui vous unit n'est pas encore mort. Alors je continuerais de la chercher, quoiqu'il arrive. "

Mais s'il avait voulu la trouver à l'époque, il ne cessait pas de garder la tête dans le sable, et de ne pas avancer d'un iota. Pourtant, son nouveau travail pourrait lui permettre d'en savoir peut être plus à propos de sa soeur. Au fond, je sais qu'elle n'est pas loin de nous, peut être que là-bas, juste un peu plus loin, elle a pris l'habitude de nous observer sur notre piédestal qu'est cet Observatoire. Peut être qu'après sa disparition, elle a pris honte de ce qu'elle est devenue et qu'elle n'a jamais osé revenir à nous dans son état, peut être qu'elle a été mutilé, qu'elle a servie de donneuse d'organe pour des humains et qu'elle tient tout juste debout, peut être qu'elle ne peut plus nous voir car on lui a enlevé ces deux yeux, il y a tellement de possibilité, mais il n'y en a qu'une seule que je refuse de façon catégorique : sa mort. Je sais très bien que les aberrations ne subissent pas le même traitement que les humains mais quand même, elle n'a pas pu mourir sans laisser de traces, surtout que je suis persuadée qu'elle est là, non loin, mais qu'elle joue au passe muraille, ou à la femme invisible. Mais peut être qu'avec le temps, c'est moi qui voyait des incursions de Lexa dans ma vie, mais les ordures ne mentent pas, elles sont le reflet de nos vies à tous.

Il pleure, et moi aussi, mais sa disparition n'est assurément pas définitive, elle n'est que temporaire, elle reviendra bientôt, je m'en fais le serment intérieure, car ce serait un mensonge que de le promettre à Kane, une promesse que je ne suis pas certaine de pouvoir tenir, alors je ne la fais pas, car elle ne serait pas correcte.

" Je vais t'aider à la retrouver, ne t'en fais pas, elle ne peut pas être bien loin, n'est ce pas ? Ils n'ont pas pu la tuer pour si peu. "

Non, ils n'ont pas le droit même s'ils ne s'en priveront sans doute pas si l'occasion se présente. Les humains ont peur de nous, de ce que nous sommes intérieurement, de ce que nous sommes capables de faire. Et cela ne changera pas du jour au lendemain. Non, il faudra des actions pour que cela change et qu'ils comprennent que nous pouvons vivre en harmonie, mais cela est un doux rêve, improbable, hautement impossible à réaliser. La demande de Kane n'est en tout cas pas tombée dans l'oreille d'une sourde, je ferais tout mon possible pour la retrouver, même si cela doit me coûter un bras. Je préfère vivre avec un bras en moins, mais avec mon amie, avec une soeur.


" Du coup, si tu réussis à m'écouter, je te demandais comment ça se passait le travail. Protecteur c'est un rôle qui ne te convient pas, hein ? T'es pas vraiment fait pour ça ? Pourtant, c'est une bonne place pour une aberration. "

Oui, une bonne place, presque sous le feu des projecteurs, une bonne place pour plaider notre cause, mais c'est ce qu'il fait de façon silencieuse avec celui qu'il protège. Kane a les capacités pour le faire, physiquement, ça le fait, mais le soucis, c'est surtout dans la tête. Est ce qu'il va réussir à tenir le choc encore longtemps ? Sinon, il y a de la place au niveau des ordures, il peut venir me rejoindre, c'est pas très sympa niveau odeur parfois, mais ce n'est pas ça qui m'arrête.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kane
Aberration
Age : 21
Occupation : Protecteur
Messages : 91
Habitant de la Citadelle depuis : 11/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Aoû - 1:43


A sky of a million stars
SISÉRA & KANE


I'd get lost in the nothingness inside of me, and I let it all out to find that I'm not the only person with these things in mind, but all the vacancy the words revealed is the only real thing that I've got left to feel just stuck, hollow and alone. And the fault is my own. I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long.
Kane sait maintenant qu’en agissant au sein des factions illégales, il ne joue pas seulement sa vie, mais celle de ses proches aussi. Et égoïstement, il a voulu jouer avec la vie de sa soeur, et il a perdu. On l’avait prévenu, pourtant, des risques qu’il courrait, on lui a dit que c’était une très mauvaise idée, on a tout fait pour le dissuader mais rien n’a fonctionné.

Elle avait disparu, et il ne restait plus qu’un message : « Si tu recommences, on prendra une autre personne de ta famille, jusqu’à ce que tu comprennes quelle est ta place ». On l’avait même mutilé, il aurait été incapable de la poursuivre.

— Tu sais très bien que tu pourras me dire cela autant de fois que tu le voudras, mais pour moi, elle ne sera pas morte tant que je n'ai pas son corps inerte devant mes propres yeux. Je ne peux pas l'abandonner, c'est mon amie, c'est ta soeur, c'est ta jumelle, et je sais qu'au fond de toi le lien intrinsèque qui vous unit n'est pas encore mort. Alors je continuerais de la chercher, quoiqu'il arrive. 

Kane soupire, reste silencieux un moment. Il arrêtait de chercher au bout d’un an. C’est trop épuisant, trop éprouvant, trop douloureux, trop destructeur pour le jeune homme. A tel point qu’il se sent anesthésié. Kane a trop peu pleuré la disparition de sa soeur, si pour certains, il a l’air d’un sans-coeur, en réalité, il garde tout à l’intérieur. Ses sentiments tourbillonnent dans sa tête, se noircissent toujours davantage puis se logent durablement dans son coeur. Et il fait en sorte que Siséra ne voit de la face émergée de l’iceberg, lui faisant croire qu’il est triste mais qu’il gère, alors que pas du tout, alors qu’il est dans une détresse absolue. Mais peu importe pour le Gouvernement, puisqu’une Aberration ne peut pas tuer, et cela inclut sa propre personne. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, et ça lui a coûté un magnifique quotient à 285 et une place d’office parmi les nuisibles. Ce même professeur a plaidé la clémence pour lui. Kane a eu de la chance.

— Je vais t'aider à la retrouver, ne t'en fais pas, elle ne peut pas être bien loin, n'est ce pas ? Ils n'ont pas pu la tuer pour si peu. 

Siséra pleure aussi. Mais il ne la connait pas plus que ça, donc ça ne le touche pas des masses, même si c’est l’amie de sa soeur. L’électrokinésiste reste silencieux. Kane est trop au fond du trou pour croire un seul instant qu’ils éprouvent assez de pitié pour eux pour se gêner. Il n’aurait jamais dû essayer de briser ses chaînes du joug des Humains. Si son frère ne dit rien, sa mère n’a pas hésité à l’ensevelir sous les reproches, il croit se souvenir avoir été giflé, et de sa petite soeur hurlant et larmoyante. Puis le froid glacial qui s’est installé au sein du foyer familial. « Qui sera la prochaine victime de ton égoïsme ? » sont les mots qui résonnent en boucle dans sa tête. Ce n’est pas longtemps après qu’il a pété le plomb pour la première fois. Et pourtant, il adore ce professeur, et il ne semble pas lui en vouloir outre-mesure. Lui aussi est une Aberration, alors il a compris. De toute façon, ce n’est pas comme s’il avait vraiment pu le tuer. La puce l’a empêché de le faire, du moins.


— Du coup, si tu réussis à m'écouter, je te demandais comment ça se passait le travail. Protecteur c'est un rôle qui ne te convient pas, hein ? T'es pas vraiment fait pour ça ? Pourtant, c'est une bonne place pour une aberration.
— J’ai pas trop le choix de toute façon, lance-t-il en haussant les épaules. Et puis vu la personne et mon quotient, j’ai pas trop intérêt à me plaindre.

Effectivement, au même titre que les Humains, les Aberrations ne choisissent pas leur emploi : on le leur choisit en fonction de leur don, de leur dangerosité et de leurs capacités. Il leur est compliqué de changer d’emploi comme ça leur chante. En plus, il faut dire que le jeune homme ne s’en sort pas trop mal. Certains Humains maltraitent leurs protecteurs mais ça ne semble pas être son cas. Kane se porte bien, autant qu’on peut le dire, et on peut aussi noter une certaine amélioration.
© FICHE CODEE PAR BESIDETHECROCODILE & PERSONNALISEE PAR CROWE


A SEVEN NATION ARMY
COULDN'T HOLD ME BACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siséra
Aberration
Occupation : Destructrice de Détrituts
Messages : 90
Habitant de la Citadelle depuis : 27/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Aoû - 23:04
Who cares when one more light goes out in the sky of a million stars ?
Kane & Siséra


Kane n'avait pas la pire place des aberrations, loin de là, mais il y avait pourtant des choses qu'il avait et qui n'étaient pas enviables. Son caractère n'était pas à la hauteur de son potentiel, je le savais bien, alors je devais faire preuve de deux fois plus de courage pour chercher sa soeur, je devais aller de l'avant, je devais faire en sorte qu'il arrête de s'apitoyer sur son sort, mais ce n'était pas chose facile à faire. Son nouveau boulot était sympathique, mais il lui liait en quelques sortes un peu les pieds et les mains. Il était sous les feux des projecteurs, mais en tant que protecteur, il ne pouvait pas faire n'importe quoi c'était une certitude. Mais ça il en avait pleinement conscience qu'il ne pouvait pas agir à sa guise, il en avait subit les conséquences avec la perte de sa soeur, une perte douloureuse pour lui, une perte dont il n'arrivait pas à se remettre, tout simplement. Mais cette perte n'est que partielle, surtout momentanée, parce que Lexa est là, quelques parts, elle n'est pas perdue à jamais. Mais ça, il a du mal à l'admettre, parce qu'il a abandonné, chose que je ne veux pas faire, que je ne ferais jamais, pas tant que je n'aurais pas de preuves concernant sa mort. Je viens de le lui redire, à Kane, lui qui est devenu un ami, un véritable ami au cours de ces dernières années. Je n'ai rien à lui reprocher, si ce n'est une chose, chose qu'il sait puisque je viens de lui en faire la remarque. Mais je pouvais dire, encore et encore la même chose, il s'était complètement résigné. Je ne dis pas que mon comportement est meilleur, peut être que je suis trop acharnée pour la retrouver après tout, peut être qu'il faudrait le juste milieu entre lui et moi, mais je ne crois pas qu'il existe. Notre quotient est élevé, nous sommes au rang de nuisibles, nous sommes à un rang qui nous rends dispensable pour la société dans laquelle nous vivons, pourtant nous sommes bien là, et je n'ai pas l'intention de m'en aller tout de suite même si j'aimerais le faire, en dehors de Niflheim, et revenir en vie pour leur prouver que l'extérieur n'est pas si mauvais que ça, mais si jamais j'arrivais à m'en aller, je ne suis pas certaine de pouvoir revenir pour leur faire comprendre que j'avais raison, peut être tout simplement parce que je serais morte, en ayant à peine fait quelques pas, soit parce que l'air est mauvais, soit parce qu'aux abords de la ville, il règne des humains faisant un peu de ménage. Enfin, ça, je n'allais pas m'amuser à le vérifier dans l'immédiat.

Je lui avais dit que j'allais l'aider à la retrouver, j'avais même verser quelques larmes ce qui est rare, mais était-il vraiment concerné parce que je disais ? C'était sa soeur quand même, alors je l'espérais. Pourtant, il semblait ailleurs, comme s'il se reprochait encore la disparition de celle-ci. Alors oui, elle a peut être été embarquée par sa faute, mais qui dis que cela n'aurait pas été le cas s'il n'avait rien fait ? Personne ne le sait, les aberrations sont tolérées depuis toutes ces années, mais avons-nous vraiment le droit de vivre sur cette terre ? Souvent je me pose la question. Je me demande aussi pourquoi personne ne fait rien. Pourquoi est ce que les aberrations supportent cela ? Si nous essayons de vivre comme les humains, se pourraient-ils qu'ils se risquent à un génocide ? Je ne le pense, mais ai-je l'étoffe de devenir la Nelson Mandela de notre siècle ? La comparaison n'a pas lieu d'être, jamais je ne pourrais lui arriver à la cheville mais la vérité, c'est qu'en dehors des aberrations, plus personne ne le connait, c'est ce qui est le plus triste. On m'a toujours appris des choses de l'ancien temps, des choses ayant eu lieu il y a maintenant un millénaire voir même un peu plus. Les seules zones de flous qui subsistent se trouvent autour des années 2500. Qu'est ce qui a bien pu se produire dans ces années là pour que l'on se réfugie à Niflheim ? Personne ne le sait vraiment, et si je me pose la question aujourd'hui, je me la poserais dans quelques temps encore, tant que je n'aurais pas réussi à faire bouger les choses pour nous. Et peut être que le commencement de cela sera de retrouver Lexa.

Il avait du mal à m'écouter parfois, surtout quand nous sommes ici, sur notre perchoir, à l'Observatoire, parce qu'ici, c'est calme, ici, il peut penser à elle sans se soucier du reste, mais voilà, je suis là, pour le faire retourner sur terre. Enfin, disons que je suis là pour tenter de le faire aller de l'avant, qu'il arrête de ressasser toujours les mêmes histoires qui le ronge de l'intérieur. Vous avez vu que j'avais du courage ? Et bien disons que Kane est un bon élément d'entrainement, mais il me force à persévérer pour voir le positif et surtout pour aller de l'avant. Je lui parle de son nouveau job, je sais qu'il n'est pas fait pour lui, il aurait été mieux fait pour moi par exemple, j'en suis persuadée mais sa réponse me fait sourire. Il a raison, mais sa façon de le dire est tellement fataliste, il y a pire que comme situation pour une aberration avec un tel quotient, je ne sais pas s'il s'en rend compte.

" C'est vrai, mais tu as une bonne place. Tu devrais essayer d'en voir les bons côtés. Peut être que la personne que tu protèges pourrais en savoir plus sur Lexa. J'en suis même persuadée. "

Lexa, c'est son sujet le plus sensible ou presque, mais si je lui mets cette idée dans la tête, peut être qu'il réussira à retrouver un peu d'espoir à son sujet ? Son espoir s'est éteint voilà plusieurs mois, on peut même parler d'années maintenant, mais je sais qu'il reste une petite étincelle au fond de son coeur, il suffit juste de souffler sur cette petite braise, avec une preuve concrète, mais pour le moment, je ne la possède pas, peut être que lui pourrait la trouver cependant, mais en a-t-il le désire ? Pas sûr.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kane
Aberration
Age : 21
Occupation : Protecteur
Messages : 91
Habitant de la Citadelle depuis : 11/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 18:14


A sky of a million stars
SISÉRA & KANE


I'd get lost in the nothingness inside of me, and I let it all out to find that I'm not the only person with these things in mind, but all the vacancy the words revealed is the only real thing that I've got left to feel just stuck, hollow and alone. And the fault is my own. I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long.
Des fois, il a un peu peur que Siséra le laisse tomber, parce qu’il a conscience de ce qu’il est, mais qu’il peine à aller de l’avant. Il essaye, mais c’est un long processus. L’électrokinésiste ne tient plus à mourir. Il veut vivre, et il aimerait pouvoir vivre libre. Peut-être que son travail lui donne une bouffée d’air frais ? Une bouffée d’air alors qu’il était en train de suffoquer.

Kane semble inconsolable. Lexa lui permettait de tout surmonter dans cette société. Personne ne lui faisait peur et somme toute, il se trouvait plutôt heureux. Le jeune homme a toujours été quelqu’un d’enjoué. Mais la violence avec laquelle on lui a pris sa sœur l’a marqué pour toujours. C’est encore pire que les rafles. Quand tu perds quelqu’un lors d’une rafle, la plupart du temps, tu le vois mourir, tu sais qu’il meurt. C’est facile de s’en détacher. Ça ne l’est pas quand tu ne sais pas si la personne a été abattue ou si elle est torturée jour et nuit. La puce les soumet. Et si elle est absente, c’est la peine de mort immédiatement et sans chances de s’en sortir. C’est aussi grave que de vouloir tuer un Humain. Certains prenaient ce risque, effectivement, mais il fallait jouer de manière intelligente. Surtout qu’on ne sait pas forcément où elle a été placée sous la peau.

Sa réponse fait sourire Siséra, pourtant il est réaliste (un peu trop peut-être). Dans la vie, Kane fait son bonhomme de chemin petit à petit, parce que la pire période est passée, parce que Siséra est là pour lui mettre un coup de pied aux fesses, mais aussi parce qu’Astraé, malgré elle, le secoue et le pousse à avancer, à sortir de ses gonds et à se mettre en colère. Et puis aussi, et surtout, parce que sa mère a fini par réaliser à quel point elle a été horrible avec lui, alors qu’il allait déjà bien assez mal.

— C'est vrai, mais tu as une bonne place. Tu devrais essayer d'en voir les bons côtés. Peut-être que la personne que tu protèges pourrais en savoir plus sur Lexa. J'en suis même persuadée.

Astraé n’accepterait jamais de l’aider. Et vu le dédain qu’elle lui témoigne, Kane n’a pas envie de lui demander service, ni de lui confier les détails de ce qu’il a ressenti quand on lui a pris. Est-ce qu’elle comprendrait au moins ce que c’est, que de perdre un être cher ? Puis quand il y pense, elle devrait comprendre, elle a tout de même perdu sa mère il y a peu de temps. Mais dans tous les cas, elle ne s’embarrassera pas à l’aider, il est en sûr. Et en ce qui concerne Aldébaran, il travaille trop pour pouvoir prendre réellement le temps de parler avec Kane. Il prend des nouvelles de sa fille avant de le complimenter pour son travail et de repartir aussitôt.

Et même si l’électrokinésiste refuse de le voir, un lien se tisse entre lui et l’Humaine dont la nature est encore inqualifiable.

— Je sais que c’est une bonne place, et que nombreux seraient les nôtres à tuer pour avoir ma place. Surtout qu’Aldébaran est réputé pour être clément avec nous, j’ai de la chance.  

Il sait qu’il aurait pu tomber entre les mains d’Albane par exemple, et là, il aurait terriblement souffert. Mais une telle personne n’accepterait jamais d’être protégée par une Aberration, encore moins avec un tel quotient, donc sans parler d’elle, il aurait pu tomber sur un Humain un peu violent et raciste des Aberrations.
© FICHE CODEE PAR BESIDETHECROCODILE & PERSONNALISEE PAR CROWE


A SEVEN NATION ARMY
COULDN'T HOLD ME BACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siséra
Aberration
Occupation : Destructrice de Détrituts
Messages : 90
Habitant de la Citadelle depuis : 27/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Sep - 17:44
Who cares when one more light goes out in the sky of a million stars ?
Kane & Siséra


Je crois qu'inconsciemment, Kane a pris la place de sa soeur dans mon coeur, tout du moins une place parallèle. Même si je ne sais pas ce qu'il est advenue de Lexa, elle continue à être là, à travers lui, parce que lorsque je le regarde, je la vois, un peu, à travers certaine de ces mimiques, de ces gestes, de ces paroles. Mais si au début cela a pu être le cas, parce que je ne le connaissais pas bien, maintenant, notre amitié est bien réelle, et s'il a plus ou moins abandonné l'idée de retrouver sa soeur, moi, je n'ai pas abandonné, et je ne vais pas abandonné maintenant même si je n'ai pas plus de pistes que ça. Trier les ordures, cela parait un peu sale, mais au fond, c'est très instructif, enfin cela dépends de quelles poubelles on parle évidemment, mais certaines poubelles humaines m'indiquent bien plus de choses qu'ils ne voudraient le croire. Leurs habitudes, selon les journées, les mois de l'année aussi, parce que certains s'amusent à changer, mais en fait, ce n'est pas vraiment un changement, c'est un cycle qui se répète et souvent, j'arrive à deviner les choses depuis le temps, mais rien sur Lexa, rien de concret même si plusieurs fois, j'ai cru sentir son regard sur ma personne, mais tel un fantôme, cette sensation n'étaient plus là. Je n'ai pas de pouvoir télépathique, et parfois, cela me désole, parce que dans ces moments là, j'aurais pu savoir si cette sensation n'était qu'une fantaisie de mon esprit ou si c'était vraiment elle. Kane a un quotient élevé, plus élevé que le mien qui est déjà un bon chiffre, je suis une nuisible mais lui, il l'est encore plus que moi. Pourtant, sa place est véritablement enviable, même moi, au fond je suis un peu jalouse, il faut dire ce qu'il en est, mais peut être que je ne l'envie pas tant que ça par contre. Parce que mine de rien, il est sous le feu des projecteurs, il ne peut faire aucun écart, rien, si ce n'est son travail, sous peine de se faire réprimander, voire même pire que ça. Il le sait, il ne me dit même, parce qu'Aldébaran est clément avec les aberrations, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.

" Oui, tu as de la chance, c'est clair, surtout avec ton quotient. Le mien est à peine mieux tu me diras, mais bon, les ordures, ça me va bien aussi, c'est assez tranquille finalement. "

Cette conversation est-elle terminée ? Je ne sais pas trop. De là où nous sommes, nous observons facilement ce qu'il y a autour de nous sans que l'on nous remarque véritablement. En même temps, nous ne faisons rien de mal, n'est ce pas ? Mais il est plaisant de regarder le marché noir, avec ces nombreuses boutiques, et tout ces objets de l'ancien temps qui ne servent pas aux simples humains. Pourtant, l'ancien temps est quelques choses de plaisant, au moins c'est varié, ce n'est pas aussi aseptisé que la vie des humains qui ne pensent qu'à la science et d'autres petites choses sans intérêt. Enfin, ce n'est pas que c'est sans intérêt, mais je ne me verrais pas faire ça à longueur de journée, j'aime bien changé, écouter de la musique, tout ça, tout ça.

" Alors qu'est ce qu'on fait mon cher ? On reste là à se lamenter sur notre sort, plus ou moins, ou on décide de faire quelques choses de plus utile ? Je sais pas, comme des courses, ou simplement écouter de la musique peut être ? T'en penses quoi ? "

La question est lancée comme ça, peut être qu'il veut simplement rester là pour être au calme, après tout, c'est l'un des avantages de la zone, personne n'est dans notre dos pour faire quoique ce soit, mais peut être serait-il temps de bouger un peu ? Sans doute pas à la recherche de Lexa, mais qui sait, peut être qu'au détour d'une échoppe nous pourrions l'apercevoir, tel le fantôme qu'elle est depuis plusieurs années désormais.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kane
Aberration
Age : 21
Occupation : Protecteur
Messages : 91
Habitant de la Citadelle depuis : 11/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 23:46


A sky of a million stars
SISÉRA & KANE


I'd get lost in the nothingness inside of me, and I let it all out to find that I'm not the only person with these things in mind, but all the vacancy the words revealed is the only real thing that I've got left to feel just stuck, hollow and alone. And the fault is my own. I wanna heal, I wanna feel what I thought was never real. I wanna let go of the pain I've felt so long.
Le regard de Kane se perd dans les allées du marché noir, là où il aime tant aller. Il en rapporte souvent toutes sortes de choses inutiles, ce qui fait que son appartement est rempli de choses hétéroclites de l’Ancien Temps, mais pourtant sans grand intérêt, si ce n’est donner un peu de baume au cœur au jeune homme, mais ça, il est le seul à le savoir. Les gens ne se rendent pas forcément compte. D’ailleurs, en plus d’avoir un bon poste, il a aussi droit à un bon logement, un peu éloigné de toutes les Aberrations qui vivent entassées dans des abris en tôle. Encore une fois, il a de la chance. Mais c’est surtout que le Gouvernement compte bien le manipuler et le faire rentrer dans le moule. Kane est trop malin pour ça, bien que pour le moment, il courbe l’échine sans rien dire. Il n’a pas envie de se laisser faire, au fond.

— Oui, tu as de la chance, c'est clair, surtout avec ton quotient. Le mien est à peine mieux tu me diras, mais bon, les ordures, ça me va bien aussi, c'est assez tranquille finalement.

Il entend sans vraiment prêter attention à la réponse de Siséra, parce qu’il sait. Le brun hausse les épaules. Kane est beaucoup trop curieux, il lit beaucoup trop pour son propre bien. Ca ne lui rend pas service pour survivre dans cette société, mais il continue ; parce que ça lui plaît, et que ça lui permet d’échapper à la réalité. Même les thèses anthropologiques sont des véritables récits de fictions.

— Alors qu'est-ce qu'on fait mon cher ? On reste là à se lamenter sur notre sort, plus ou moins, ou on décide de faire quelques choses de plus utile ? Je sais pas, comme des courses, ou simplement écouter de la musique peut être ? T'en penses quoi ?

Kane s’accorde un moment de silence pour réfléchir. Avant de dire :

— On descend au marché ?

Bien évidemment, le jeune homme avait bien l’intention d’acheter des livres, mais aussi toute sortes de choses pas forcément très utiles. Kane se redresse, alors que depuis le début, il est assis par terre, le menton appuyé sur la rambarde, les pieds dans le vide.

©️ FICHE CODEE PAR BESIDETHECROCODILE & PERSONNALISEE PAR CROWE
[/quote]


A SEVEN NATION ARMY
COULDN'T HOLD ME BACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siséra
Aberration
Occupation : Destructrice de Détrituts
Messages : 90
Habitant de la Citadelle depuis : 27/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Oct - 18:23
Who cares when one more light goes out in the sky of a million stars ?
Kane & Siséra

La différence est énorme, incroyable entre lui et moi. Lui, il a abandonné, il est résigné, presque totalement, parce que je suis encore là, et tant que nous n'aurons pas de nouvelles de sa soeur, il m'aura dans les pattes. Elle était mon amie à moi aussi, elle me manque clairement, et je veux tout faire pour la retrouver, quoiqu'il en coûte. Faire tomber le régime politique en place serait une bonne chose, mais ce n'est pas un château de cartes qu'il faut faire tomber, c'est bien plus grand et solide que ça. Alors l'idée reste là, dans un coin de mon esprit, avec tant d'autres idées impossibles, ou très difficilement réalisables, mais ça ne veut pas dire que jamais je ne les ferais. Je tenterais de les faire si j'en ai l'opportunité, qu'on se le dise. La plus simple et réaliste de ces difficiles idées c'est d'aller dehors et d'en revenir vivante, pour leur prouver que depuis plus de cinq siècles, leur dôme est carrément dépassé. Ils le savent sans doute, probablement que quelques humains sont déjà partis en exploration extérieur dans le plus grand des secrets pour ne pas alarmer la population, cela va de soit. Alors, nous les petites aberrations, nous serons les derniers informés, ou alors, nous servirons de chair à canon sacrifiable pour aller au dehors. Après tout si l'air n'est pas respirable, cela ne coûtera rien de perdre une aberration au quotient élevé, n'est ce pas ? Non, clairement pas, presque comme s'il n'y avait jamais eu de traces de cette personne. Kane est ailleurs, il ne m'écoute pas, pas vraiment, il est dans son monde, dans un monde à part dans le monde actuel, dans son propre univers. Je le sais bien, parce qu'à quelques parts, moi aussi, je suis un peu dans mon mode, préparant une rébellion latente, en tout cas prête à agir pour cette rébellion quand elle sera là, parce que je suis sacrifiable en fin de compte, même si j'ai bien envie de profiter de la liberté que l'on pourrait avoir. Alors je lui demande ce qu'il compte faire : continuer à observer le monde de notre piédestal, faire un tour au marché noir ? Et soudain, il sort de son silence dans lequel il s'était plongé quelques instants, comme s'il méditait sur mes propos, ou plutôt comme s'il réfléchissait déjà à ce qu'il allait acheter dans le marché noir, car il avait forcément déjà une petite idée, assurément même. Il se redresse donc, prêt à partir à l'aventure. Je me demande ce qu'il va acheter : des livres ou des babioles de l'ancien temps qui ne servent presque à rien aujourd'hui, si ce n'est à la décoration très substantielle de son appartement.

" C'est une question ? Parce que vu que tu viens de te lever, je pense qu'on va y aller oui. Allez, essaye de sourire un peu tu veux. Je sais que c'est pas facile mais tu peux le faire, un petit sourire pour Siséra, d'accord ? "

Moi, je souris, ma question me fait sourire, elle me fait presque pousser un éclat de rire, mais je ne suis pas certain qu'il arrive à être souriant, même en se forçant, mais j'en ai l'habitude à présent, ce n'est pas comme je le côtoyais régulièrement depuis plusieurs années maintenant. Mais il en faut un qui soit comme ça, n'est ce pas ? Oui, c'est ce que je me dis, et il ne lui est pas difficile d'endosser ce rôle.

" Alors, tu as une idée en tête sur ce que tu veux acheter ? Et ne me dis pas que tu ne sais pas, je sais que tu sais ce que tu vas acheter. Comment ça je sais beaucoup de choses ? Tu le sais bien depuis le temps, non ? "


Ô oui, il le sait, mais là, j'en joue, j'insiste volontairement pour voir ce qu'il va me sortir, peut être qu'il va s'acheter un cd de musique ? Ou juste des paroles de chansons ? Des fanarts d'artistes morts depuis des siècles ? Je ne sais pas, peut être qu'il va m'étonner, il arrive bien à le faire, en dégotant des choses hallucinantes d'ingéniosité, dire que les humains ne s'en préoccupent plus, c'est presque fou.



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORENA NIFLHEIM :: It's our time to make a move :: Zone noire :: Le souterrain :: Observatoire-
Sauter vers: