.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: You live what you've learn :: Vos personnages :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nai Yindi — Un doux mensonge ou une douloureuse vérité?

avatar
Yindi Nai
Humain(e)
Occupation : Chimiste
Messages : 24
Habitant de la Citadelle depuis : 13/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil - 19:50
Nai Yindi
"If we are to die one day, wouldn't it be better to have no regrets?"


Identité

NOM : Nai
PRÉNOM : Yindi
ÂGE : 20 ans
DATE DE NAISSANCE : 21/02/2997
AVATAR : Choi Min Ki (Ren)
OCCUPATION : Chimiste
ORIENTATION SEXUELLE : Yindi ne s'est jamais posé la question.
SITUATION MARITALE : Célibataire
ESPÈCE : Humain
DON : //
CONTREPARTIE : //
MATRICULE : //
GROUPE : Norme


Caractère

CARACTÈRE : Un seul coup d’oeil suffit pour avoir un aperçu du caractère du jeune homme. Pas très grand, plutôt mince et élancé, mais une démarche sûr et claquante du haut de ses chaussures à talon. Des cheveux long, généralement attachés avec un simple ruban queue de cheval ou en chignon, ainsi que des vêtements retouchés, loin d’être conforme à ceux données par le gouvernement de par leurs couleurs ou leurs coupes. Quelque peu marginal, Yindi est loin du citoyen modèle pensé par le gouvernement de la citadelle, et pourtant, bien que son apparence ait toujours fait défaut, il s’est longtemps plié aux règles qui lui étaient imposées.

Il faut dire qu’être enregistré comme étant une fille dans l’administration n’a jamais été facile lorsqu’on est en réalité de sexe masculin, d’autant plus lorsqu’on est quelque peu efféminé de nature.  Yindi aime rire de cette petite erreur, en joue tel un acteur sur scène. Cela fait partie du mensonge, de l’arme la plus efficace de l’Homme. Yindi sait l’utiliser à son avantage, comme le fait le gouvernement et les politiques. Cela fait partie intégrante de la vie du jeune homme, car le monde qui l’entoure en est entièrement constitué.

Yindi est une de ces personnes déterminées, près à tout pour arriver à leurs fins, peu importe les moyens utilisés, qu’ils soient illégales ou amorales. Ne dit-on pas, la fin justifie les moyens? Les règles, les lois, les consignes imposées par le gouvernement, c’est bien l’un des derniers soucis de Yindi, les appliquant que pour le plaisir de faire les choses bien, comme les autres citoyens. Et si certaines lois sont totalement approuvé par le jeune homme, beaucoup d’entre elles (notamment au sujet des Aberrations) sont invraisemblables.

Opprimé par la société dans lequel il vit, il rêve d'échappatoire, de liberté. Sa rage, sa colère de ce monde gris, sans couleur, il l’exprime par sa haine au gouvernement et à l'empereur qu’il juge incapable de faire correctement leur travail et par son “je-m’en-foutisme” des règles pré-établies. Il se situe au-dessus de tout ça, de toute cette mascarade et de toute la population de la Citadelle. Yindi a uniquement de la considération pour son “étoile”.

Seulement, Yindi est quelqu’un de très sensible. Véritable aimant à émotions et à sentiments, il peut aussi bien régir calmement que très violemment. Un rien peut engendrer une réaction en chaîne aux conséquences parfois imprévues. Il pleure lorsqu’il est triste, rit lorsqu’il est contenant, et se venge lorsqu’il est frustré, ou pour rétablir la justice qui lui est dû. Il ne va néanmoins pas faire étalage de tout ce qu’il ressent, préférant garder cette partie intime de lui pour lui seul, les réprimant un maximum. Cette partie de lui, une seule personne est autorisée à la voir, certains l’appelle “destin”, d’autres “volonté divine”, Yindi la nomme “étoile”.

ANECDOTES :
—Yindi aime les jeux en tout genre, surtout les jeux de société, à l'exception des jeux de hasard et d’argent qu’il abord. La raison ? Yindi aime gagner et déteste perdre. Les jeux de hasard et d’argent sont faits pour perdre, alors pourquoi y jouer ?
—Yindi aime également lire, dû à sa soif de connaissance et sa curiosité naturelle. Cela l’aide également à lui vider la tête de toutes les pensées parasitant trottant ordinairement dans sa tête.
—Yindi n’aime pas le fromage.
—Les cheveux de Yindi sont normalement brun, presque noir, mais il se les teinte régulièrement en blond platine.


Questionnaire

◊ Avez-vous déjà participé à des actions rebelles et/ou terroristes ? Aucune action rebelle ou terroristes à mon actif. J’ai dû soigner une ou deux Aberrations dans le cadre du bon fonctionnement de mon travail, mais aussi pour ma santé-morale. C’est mal?
◊ Avez-vous déjà commis un crime de lèse-majesté ou douté de la légitimité du Gouvernement ? Un crime de lèse-majesté? Jamais ne j’ai croisé l'empereur de ma vie, aucune chance que je fasse un tel acte, comme beaucoup d’autre personne de la Citadelle. Douter de la légitimité du Gouvernement? Oui, évidement! Ce n’est pas un Gouvernement, c’est un parodie de Gouvernement, croyez-moi.
◊ Avez-vous déjà pris la défense d'une Aberration alors qu'elle était en tort ? Je ne crois pas avoir croisé d’Aberration en tord, dans ce cas-là, comment pourrais-je la défendre dudit tort? Mais si vous parlez de défendre une Aberration morte dans un incendie qu'elle aurait causé dans ma maison lors d'une fuite, oui, mais elle était déjà morte.
◊ Pensez-vous vraiment qu'il n'y a plus personne à l'extérieur des murs ? Le monde est constitué de mensonge, les politiques le savent mieux que quiconque. Il y a sans doute de la vie, en dehors des murs, même si cette forme de vie n’est pas humaine.
◊ Pensez-vous que les Aberrations sont responsables du retrait de la population dans ces murs ? Non, ce sont tous ces gens aujourd’hui morts, ayant construit et étant entrée dans la Citadelle, les responsables.


Histoire

La famille Nai est une grande et ancienne famille, dont certains s'oppose au Gouvernement, luttant pour la liberté des Aberrations. Ce simple fait, bien que pouvant être considéré comme anodin, est source de tension aussi bien à l'intérieur de la famille qu'à l'extérieur de la famille, vis-à-vis des autorités.

Ainsi, les Nai sont divisés en deux groupes bien distincte: ceux se souciant des Aberrations, voulant leur liberté et l'égalité entre ces derniers et les humains, ainsi que ceux suivant le Gouvernent sans se poser de question. Chez les Nai, celui ayant le plus subi les frais de toutes ces tensions est sans doute le jeune Yindi. Il faut dire que les conflits familiaux sont difficiles à gérer, encore plus lorsque les autorités y mettent leur grain de sel.

Yindi Nai naquit le 21 février 2997, dans l'hôpital de la Citadelle, sans son jumeau suite à un avortement spontané du fœtus le portant durant le premier trimestre de la grossesse de la jeune mère. Comme tous les autres nourrissons des citoyens de la Citadelle, Yindi et sa mère furent gardés dans le complexe hospitalier quelques jours avant de retourner à la demeure familiale. Doucement, mais sûrement, les dents de lait du bébé se mirent à pousser, le faisant crier de douleur, et il apprit à marcher, d'abord à quatre pattes puis sur ses deux pieds.

Son enfance se déroula sans encombre, si ce n'est qu'il fut, suite à une malencontreuse erreur administrative, enregistré comme étant de sexe féminin. Le garçon, pas gêné pour un sou d'être une “fille” à cause de la présence de nombreuses cousines à la maison, les prit rapidement pour exemple, notamment Wendi, la plus jeune de ses cousines, âgée d'une année de plus que lui. Il partageait avec elle, ses jeux et ses camarades de classe.

Seulement, petit à petit, l'atmosphère familiale, auparavant joyeuse et chaleureuse, se teinta de noir : Yindi fut initié au secret familial. Tant Yindi, que Wendi, prirent connaissance du sujet qui était au centre des conflits familiaux: plusieurs Nai faisaient partie de Vostania, une faction illégale luttant en faveur des Aberrations, dont les parents de Yindi. Et si Yindi n'eut aucune réaction particulière, ayant des difficultés à saisir le simple concept d'Aberration, Wendi ne voulut plus avoir à faire avec les "Vostanien Nai" comme elle les appelait, sans pour autant dévoiler le secret à qui que ce soit. "C'est une question de principe, je les ramènerais vers de droit chemin", disait-elle.

Naturellement, lorsque Yindi et Wendi s'éloignèrent peu à peu. Yindi, curieux, entreprit la lourde tâche de définir ce qu'est exactement une Aberration, un mot qui était toujours très flou dans son cerveau et qui n'était associé à aucune image précise.

Et puis, alors que Yindi avait douze ans plus tard, une étrange personne, tout de blanc vêtu, fut hébergé à la maison. Personne chez les Nai ne connaissait son nom, ni même le pourquoi de toutes les blessures ensanglantées qui ornaient son corps, mais elle fut autorisée à rester quelque temps. Aider une personne dans le besoin ne pouvait qu'être récompensé, non ? Elle mangeait avec eux durant les repas, dormait dans la même chambre que Yindi à cause du manque de place. Le garçon l'aimait bien, cette personne étrange, bien que ce ne fut pas réciproque.

C'était une Aberration, les Nai le savait bien, sauf Yindi. Ses recherches au sujet des Aberrations ne l'avaient pas mené à concevoir un tel être. Il s'attendait à ce que ce soit plus hideux.

Un mois plus tard, alors que Yindi rentrait de l'école, la maison des Nai fut aux prises d'un incendie. Un incendie soi-disant accidentel, engendré par une Aberration criminelle en fuite lors de sa capture. Yindi avait bien rit ce jour-là, lorsqu'on lui avait livré sur un plateau d'argent la raison du feu. Il connaissait l'Aberration, jamais elle n'aurait pu faire cela, elle tenait trop au semblant de sécurité qu'elle avait obtenu en restant caché chez les Nai.

De l'avis de Yindi, l'incendie avait été causé par le Gouvernement, causant dans son sillage la mort de ses grands-parents, de ses parents, de ses cousines, de ses oncles et de ses tantes. Les seuls rescapés de cette catastrophe ? Yindi, bien sûr, ainsi qu'une bonne partie de la famille paternelle dont Wendi, vivant juste en face. Tous les partisans au Gouvernent actuel.

Plus jamais, chez les Nai, on ne parla d'Aberration ni des morts de l'incendie, et la vie continua son cours comme si rien de tout cela n'était arrivé. Yindi s'émancipa le plus tôt possible, et devint chimiste comme le souhaitait le Gouvernement (ce qui arrangeait bien Yindi qui pouvait enfin essayer de donner une définition correcte du mot "Aberration").


Le Joueur

PRÉNOM/PSEUDO : arwing
ÂGE : 17 ans
PRÉSENCE SUR LE FORUM : Cela dépend
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Grace à crowe
AUTRE CHOSE À DIRE ? : //
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORENA NIFLHEIM :: You live what you've learn :: Vos personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: